CARTES GENERALES /  Métropole  

La carte ci-dessous offre deux fonds IGN, cartographique et photographique actuel, sur lesquels vous pouvez zoomer et dont vous pouvez régler l’opacité (en haut à droite).

Les lignes sont identifiables par pointage avec la souris.

Deux classifications permettent de les différencier :

1) en haut à gauche, vous pouvez faire apparaître séparément :

  • les lignes du réseau principal disparues, désaffectées ou fermées au trafic voyageurs,
  • les lignes des réseaux secondaires départementaux, disparues sauf exception à la fin des années 1930,
  • les lignes militaires,
  • les réseaux et embranchements particuliers (industriels, agricoles, portuaires etc),
  • les lignes encore ouvertes au trafic voyageurs (comme elles ne sont pas l’objet du site, seules quelques unes sont pour le moment retracées ici).

2) les couleurs correspondent aux écartements :

  • voie normale disparue : bleu en général (mais rouge pour les lignes militaires construites jusqu’en 1945),
  • voie étroite disparue : vert en général (mais orange pour les lignes militaires construites jusqu’en 1945),
  • lignes non déferrées : noir (seules sont actuellement retracées ici les lignes désaffectées et certaines lignes secondaires ; mais d’une manière générale, les lignes existantes apparaissent sur le fond IGN en zoomant suffisamment),
  • lignes inachevées : tirets,
  • lignes en projet : pointillés,
  • autres (téléphériques, plans inclinés etc) : tirets-points de couleur fuchsia.

NB :

  • certaines lignes non totalement déferrées sont représentées en totalité en bleu (en cours de correction),
  • à l’inverse, certaines lignes non déferrées lorsque nous les avons tracées, donc représentées en noir, ont pu disparaître depuis ...
  • certains embranchements industriels peuvent apparaître dans les couches « réseau principal » ou « réseaux secondaires »,
  • l’immense majorité des lignes militaires à voie étroite construites pendant la guerre de 1914-1918 - soit des centaines de kilomètres - n’ont laissé strictement aucune trace, du fait de leur mode de pose (pas de terrassements, pas de ballast ...) ; de ce fait, seules quelques-unes ont été retracées ici, souvent à partir de cartes militaires d’époque pas toujours fiables.

Pour les informations de détail sur les lignes, consulter les articles spécifiques.

© 2013 - 2020 - Jean Randé  - Francois Librini